Maîtrise de l’information à l’UNESCO ?

Brève postée le 10 septembre 2008 , placée sous la catégorie : Gestion documentaire.

Le centre de ressources de l’UNESCO publie un opuscule censé expliquer en termes simples et sans jargon technique la bonne « maîtrise de l’information », Il s’agit d’un ouvrage rédigé à l’intention des responsables des politiques publiques, des cadres d’entreprise, des administrateurs d’organisations de la société civile.

L’auteur, Forest Woody Horton, décrit bien les étapes nécessaires (indentification des besoins, des sources, tri et synthèse des informations) mais avec un vocabulaire et un niveau de concept qui laisse reveur. Petit florilèges des perles :

« Onzième étape : savoir comment se défaire de l’information dont on n’a plus besoin et sauvegarder celle qui doit être protégée : enfin, une fois l’information mise en sécurité dans les archives à des fins de référence et d’utilisation ultérieures, il se peut qu’une partie de cette information au moins puisse être éliminée. Bien sûr, on dispose de la touche « Supprimer » de l’ordinateur mais parfois, lorsque l’information est sensible ou confidentielle, les données personnelles ou les secrets d’entreprise, par exemple, ou encore les données gouvernementale classées secrètes, son élimination elle-même n’est pas sans difficultés. Il y a bien les déchiqueteuses pour les documents papier mais elles ne sont pas sans faille. Les experts des laboratoires du FBI vous diront que même le fait de brûler un document ne met pas forcément à l’abri de la traque d’un habile enquêteur de la brigade criminelle. »

A qui s’adresse donc ce rapport (disponible en téléchargement), simpliste et confus ?

Be Sociable, Share!

Commentaires

404