– La gestion de communauté en bibliothèque

1. Définir l’animation de communautés

L’article de référence dans l’Enclyclopédia Universalis permet de mieux préciser la notion de communauté. L’historien allemand Ferdinand Tönnies a le premier défini le terme, marqué par son ambivalence. En sociologie, il recouvre deux significations principales :

CM

• Un réseau social dans lequel les membres partagent un intérêt, un objectif, une pratique (communauté religieuse)

• Un espace imaginaire ou physique qui relie des individus par un sentiment d’appartenance (communauté villageoise)

 

2. Typologie des communautés :

Il existe plusieurs types de communauté professionnelle ou amateur (1). La communauté d’intérêt est la plus ancienne car fondé sur l’échange d’idées, d’opinions, de croyances ; elle prend la forme de groupes de discussion, d’associations. La communauté de pratique, initialement organisée autour d’un groupe d’experts ou de métiers, permet d’échanger des savoirs-faire, des pratiques professionnelles (2). Il existe également des communautés de connaissance (3), notamment dans le domaine pédagogique (4), qui rassemble autour d’une question des membres échangeant leurs savoir-faire ; les savoirs implicites et informels sont structurés et formalisés en connaissances partagées.

3. Nature des communautés :

Avec l’émergeance des réseaux sociaux, les communautés qui se forment sur le web se sont fortement développés (5). Il est possible d’en distinguer trois sortes : celles reposant sur le simple échange de fichiers, celles fondées sur le partage d’une expérience, celles où l’on contribue sur un sujet d’intérêt commun. Dans chaque cas, la conception de l’économie de la culture est bouleversée (6).

Les communautés réels se construisent sur des bases en partie différentes puisqu’il s’agit, pour l’animateur, d’attirer les usagers en bibliothèque. Certains communautés visent à leur participation à la vie de l’établissement : pour mettre en place de nouveaux services (bibliothèque numérique, etc.), il est possible de constituer une communauté d’experts mélant professionnel et lecteurs (7). D’autres se construisent sur les pratiques culturelles des usagers : des communautés d’utilisateurs de jeu vidéos sont apparues (8), avec des incidences sur le fonctionnement de la bibliothèque (détermination du lieu de jeu, de la composition du groupe).

4. Les techniques d’animation :

Les techniques d’animation dépendent avant tout de la nature, physique ou virtuelle, de la communauté : dans le cas d’un groupe en présentiel, il faudra comprendre sa dynamique (9) et optimiser la communication (10), réussir à faire passer des messages tout en étant à l’écoute, déterminer une stratégie de groupe (11).

La communauté virtuelle se base sur une participation libre ; elle est axée uniquement sur la relation, comme le montre T Laigle dans sa présentation. des différents modes d’organisation en ligne (groupe, communauté, réseau), La gestion d’une communauté virtuelle dans le cadre du service public possède quelques spécificités : Deux consultants spécialisés, P.Y Bastard et F. Combes, ont publié sur leur blog respectif plusieurs articles consacrés aux enjeux du Community management public, notamment en terme de gestion de notoriété. Il s’agit de promouvoir l’identité numérique de l’institution au sein de ces communautés.

4. Un nouveau métier, le community manager

Les Community manager ont pour mission de fédérer une communauté d’internautes autour d’un intérêt commun et d’animer les échanges sur ce thème, tout en veillant au respect des règles de bonne conduite. Ils doivent également développer la présence de l’organisation dont ils se font le porte-parole (marque, association, personnalité…) sur les médias sociaux (12). Ils gèrent la méthodologie du projet, de la stratégie au reporting : objectifs, indicateurs, analyses des actions. Il existe une enquête de référence, destinée à être publiée annuellement, sur l’émergence de ce nouveau métier. Les fiches de référence des sites d’orientation professionnelle (Portail des métiers de l’Internet et APEC) le programme du diplôme de SciencePo Paris sur le management des médias détaillent les compétences demandées.

5. La médiation numérique

La médiation numérique est un dispositif technique et humain qui permet l’accès, la dissémination, l’appropriation du contenu numérique des bibliothèques par la formation, l’aide personnalisée, l’accompagnement. Son champ d’action est plus vaste que celui de l’animation de communauté, bien que son objet, le numérique, soit plus restreint (13) Les deux notions ont en commun l’animation des communautés virtuelles(14).

BIBLIOGRAPHIE

(1) PRAX, Jean-Yves — Le manuel du knowledge management — Paris : Dunod, DL 2012 — 1 vol. (XII-514 p.) : graph. ; 24 cm — Stratégies et management — Bibliogr. Notes bibliogr. Index — 978-2-10-057558-9 br.

(2) LE CLECH, Bernard — Animer une communauté de pratique — Paris : INSEP consulting, DL 2007 — 1 vol. (47 p.) : ill., couv. ill. en coul. ; 11×15 cm — Les Basic d’INSEP consulting — Notes bibliogr. — 978-2-914006-750

(3) Communautés et réseaux locaux : dossier ; [coord. : Anne-Marie Bardi] — Sainte-Geneviève: : CNDP, 2002 — 76 p. ; : ill. ; 30 cm — N° de : « Les dossiers de l’ingénierie éducative », ISSN 1244-6548

(4) TAURISSON Alain et SENTENI Alain — l’essor des communautés virtuelles d’apprentissage, sous la dir. de — Sainte-Foy (Québec) : Presses de l’Université du Québec, 2003 — XVII-317 p. : ill. ; 23 cm — Collection Éducation-recherche — Notes bibliogr. — 2-7605-1227-4

(5) RHEINGOLD, Howard — Les communautés virtuelles — Paris ; Reading, Mass. ; New York : Addison-Wesley France, 1995 — 311 p. ; 24 cm — The virtual community — Index Bibliogr. — 2-87908-089-4

(6) GENSOLLEN, Michel — Les communautés en ligne : échanges de fichiers, partage d’expériences et participation visuelle. Esprit ; 2006, n°324, p. 179-194

(7) BRANGIER, E., DINET, J., BASTIEN, J La méthode des staffs d’experts de communauté : orientation théorique, démarche méthodologique et application pratique. Document numérique. Vol 12, n°2/2009. p. 111-132

(8) DRES, Hélène. Le jeu et la bibliothèque, un outil pour changer d’image ou un réel changement ? ? [En ligne]. Master 2, Sciences Humaines et Sociales. Nanterre : Université Paris Ouest, 2011

(9) BURGOS, Martine — Sociabilités du livre et communautés de lecteurs : trois études sur la sociabilité du livre — Paris : Bibliothèque publique d’information, 1996 — 289 p : couv. ill. en coul ; 21 cm — 2-902706-94-4

(10) ERTZSCHEID, Catherine — Le community management stratégies et bonnes pratiques pour interagir avec vos communautés — [Strasbourg] : Diateino, cop. 2010 — 1 vol. (263 p.) : ill., couv. ill. en coul. ; 21cm — Médias sociaux – — Notes bibliogr.. Liste de sites internet dispersée. Index — 978-2-35456-018-8

(11) SANDOZ, David, Repenser la médiation culturelle en bibliothèque publique : participation et quotidienneté. Mémoire d’étude du Diplôme de Conservateur des Bibliothèques. Villeurbanne : enssib, 2010

(12) FOUILLET, Bruno, Jacquinet, Marie-Christine, « Propulser les bibliothèques sur le web et animer des communautés », BBF, 2011, n° 4, p. 89-90 [en ligne] <http://bbf.enssib.fr/> Consulté le 12 décembre 2012

(13) Les étudiants en licence Métiers du livre à l’IUT de Dijon ont réalisé un travail sur le reporting d’activité du Community manager.

(14) VOGEL, Johanna. Médiation numérique : qu’est-ce que les bibliothèques peuvent apporter au web ? [en ligne]. Mémoire d’étude du Diplôme de Conservateur des Bibliothèques. Villeurbanne : enssib, 2011

 

Be Sociable, Share!